Dall-E 3 bientôt disponible en accès gratuit dans le moteur de recherche Bing

Dall-E 3 d'OpenAI intégré à Bing

Microsoft, en collaboration avec OpenAI, annonce une intégration majeure dans son moteur de recherche Bing : l’arrivée prochaine de Dall-E 3, le puissant générateur d’images propulsé par l’IA. Cette initiative s’inscrit dans la stratégie de Microsoft visant à concurrencer Google grâce à des technologies d’IA de pointe.

Une collaboration fructueuse entre Microsoft et OpenAI

Le géant technologique Microsoft a confirmé sa collaboration avec OpenAI pour intégrer son générateur d’images par intelligence artificielle Dall-E 3 dans son moteur de recherche Bing. Cette annonce survient après le succès des deux versions précédentes de Dall-E, qui ont suscité un vif intérêt pour l’IA générative depuis la sortie de ChatGPT à la fin de l’année dernière. 

Dall-E repose sur des techniques d’apprentissage automatique permettant de générer des images numériques à partir de descriptions en langage naturel. La troisième version, attendue pour le mois d’octobre, repoussera les limites de cette technologie en utilisant ChatGPT 4 pour simplifier encore davantage la création d’images.

OpenAI et Microsoft en collaboration

L’intégration d’IA générative dans Bing

Microsoft avait déjà franchi une étape importante en février en ajoutant une interface d’IA générative de type ChatGPT à Bing. Cette intégration a permis au moteur de recherche d’offrir des réponses conversationnelles aux utilisateurs, allant au-delà des simples liens vers des sites Web. Cette décision stratégique avait pour objectif de rendre Bing plus compétitif face à Google, en offrant une expérience de recherche plus riche et interactive.

Controverse et engagement envers la protection des droits d’auteur

L’introduction de Dall-E n’a pas été exempte de controverses, avec des artistes alléguant que OpenAI aurait illégalement utilisé leur travail pour développer cette technologie. Pour apaiser les inquiétudes des clients potentiels, Microsoft a annoncé en septembre qu’il couvrirait les dommages-intérêts liés à l’utilisation de services tels que Copilot et Bing Chat, à condition que des protections appropriées soient mises en place pour garantir le respect des droits d’auteur.

L’IA générative avec une mémoire améliorée

L’une des avancées majeures annoncées est la capacité du bot Bing à tirer parti des conversations précédentes pour proposer des réponses plus appropriées aux nouvelles requêtes des utilisateurs. Cette fonctionnalité pallie l’une des critiques récurrentes adressées aux logiciels d’IA générative, à savoir leur manque de mémoire, qui contraint les utilisateurs à répéter des informations à chaque interaction. Microsoft souligne que cette mise à jour sera facultative, prenant ainsi en compte les préoccupations en matière de sécurité.

Copilot, une autre innovation signée Microsoft

En parallèle de ces annonces, Microsoft a dévoilé la disponibilité prochaine de son assistant IA, Copilot, également basé sur la technologie OpenAI. Prévu pour le 1er novembre, Copilot sera intégré à la suite logicielle Microsoft 365 et au système d’exploitation Windows 11. Cet assistant IA générative sera capable de suggérer des réponses à des e-mails, de résumer des réunions, ou encore de créer des documents comparant des données internes de l’entreprise avec des informations collectées sur Internet.

Microsoft, grâce à sa collaboration avec OpenAI, continue d’investir massivement dans cette technologie et cherche à la monétiser en l’intégrant dans ses produits phares. Cette initiative renforce la position de Bing sur le marché de la recherche en ligne, offrant aux utilisateurs une expérience toujours plus enrichissante grâce à l’IA générative.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *