DZ Bank, la troisième plus grande banque d’Allemagne, se lance dans la cryptographie

DZ Bank service de conservation de cryptomonnaies

La banque allemande DZ Bank AG a annoncé le lancement de sa propre plateforme de conservation d’actifs numériques, construite sur la blockchain. Celle-ci vise à offrir des services de garde de cryptomonnaies aux investisseurs institutionnels, ainsi qu’à leur permettre d’accéder à des titres cryptographiques, tels que l’obligation cryptographique de Siemens. La banque a également demandé une licence de garde cryptographique auprès de l’autorité de régulation financière allemande, BaFin.

Une plateforme de conservation d’actifs numériques basée sur la blockchain

Selon un communiqué de presse publié le 2 novembre, la plateforme de conservation d’actifs numériques de DZ Bank est basée sur la technologie du grand livre distribué (DLT), qui permet de stocker et de transférer des données de manière sécurisée et transparente. La plateforme travaillera avec des clients institutionnels, tels que des banques, des compagnies d’assurance, des fonds d’investissement et des entreprises, en leur proposant des services de garde, de règlement et de reporting pour les actifs numériques.

La plateforme offrira également aux clients la possibilité d’investir dans des titres cryptographiques, qui sont des instruments financiers émis et gérés sur la blockchain. Elle proposera par exemple l’obligation cryptographique de Siemens, à laquelle DZ Bank a souscrit en mai 2023. Il s’agit d’une obligation d’entreprise de 20 millions d’euros, dont le paiement des intérêts et du principal est effectué via la blockchain Ethereum.

⏩ Lire également  L'API marketing d'Instagram s'étend : une aubaine pour les marques

Une ambition de devenir un leader dans le secteur des actifs numériques

DZ Bank, est actuellement la troisième plus grande banque d’Allemagne en termes de taille d’actifs avec plus de 500 milliards d’euros. Elle a exprimé son intérêt et sa confiance dans la technologie DLT et les actifs numériques. Holger Meffert, responsable des services de titres et de conservation numérique chez DZ, a déclaré :

“Nous supposons qu’au cours des dix prochaines années, une part importante des opérations sur les marchés des capitaux sera traitée via des infrastructures basées sur la technologie du grand livre distribué (DLT). À moyen terme, nous considérons le DLT comme une technologie complémentaire aux infrastructures établies dans les processus existants du marché des capitaux.”

Vers l’achat de cryptomonnaies pour les investisseurs institutionnels

La DZ Bank ne compte pas s’arrêter à la simple conservation des actifs numériques. La banque a également annoncé qu’elle envisageait d’offrir à l’avenir aux investisseurs institutionnels et aux clients privés la possibilité d’acheter des cryptomonnaies, comme le Bitcoin. Pour ce faire, la banque a demandé une licence de garde cryptographique auprès de la BaFin en juin 2023, conformément à la loi allemande sur la mise en œuvre de la cinquième directive anti-blanchiment d’argent, qui est entrée en vigueur en janvier 2020. Cette loi oblige les prestataires de services liés aux cryptomonnaies à obtenir une autorisation de la BaFin pour opérer en Allemagne.

L’essor de la cryptomonnaie en Allemagne

DZ Bank n’est pas la seule institution financière allemande à s’orienter vers la cryptomonnaie. Avec cette initiative, elle rejoint le mouvement des banques qui adoptent la cryptographie, malgré le régime réglementaire strict du pays. En effet, d’autres banques traditionnelles, comme Commerzbank et DekaBank, recherchent également des licences de garde cryptographique. De plus, Deutsche WertpapierServiceBank a lancé en mars 2023 sa plateforme de trading de crypto wpNex, qui permet à 1 200 banques et caisses d’épargne en Allemagne d’accéder au secteur des actifs numériques. Le groupe de gestion d’actifs DWS, détenu majoritairement par Deutsche Bank, a également annoncé qu’il travaillait sur des produits de cryptomonnaie négociés en bourse sur le marché européen.

⏩ Lire également  TikTok intègre l'option Direct Post à son API pour faciliter la publication via des outils tiers
Olivier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *